Transport voiture par camion

Le blog avec le nouvelles et les idées les plus importantes sur le monde du transport voiture par camion!

Traspcar est une entreprise qui ne fait pas simplement des transports nationaux et internationaux, mais elle accorde aussi une attention particulière à l'information. Pour vous tenir au courant, on a voulu créer un blog sur le site avec les nouvelles et les idées les plus importantes sur le monde du transport voiture par camion .
La mission du gouvernement français: éliminer le diesel dans le transport de marchandises 20/01/2017 image news Le gouvernement française lance sa campagne contre le gasoil et il s'engage à interdire la circulation des moyens de transport alimentée au diesel dans quelques années. Un défi difficile et important qui aurait conséquences lourdes pour les automobilistes et surtout pour le transport routier. C’est l'objectif qui poursuit le Ministre de l'Environnement et de l'Énergie Ségolène Royal, et qu'il trouve d'accord aussi le maire parisien Hidalgo: une ligne d'arrivée que dû été obtenu dans le 2025.   La France, donc, pense à le post-diesel, considéré extrêmement dangereux pour l'environnement et la santé des citoyens, mais en réalité, un changement est déjà en cours. Avec l'arrivée de 2017, en fait, les taxes ont augmenté sur le diesel de 4 cents, et celles-là sur l'essence sont au même temps diminué. En substance, ce qui est en train de tâcher de réaliser est une convergence entre les deux gendres d'hydrocarbures, non seulement en termes de prix mais aussi du point de vue fiscal.   Il existe déjà un projet de loi qui prévoit la suppression progressive dans les cinq ans de tous les avantages fiscaux liés au diesel, compris aussi les véhicules industriels. Quelques dispositions concernent l'incitation à l'acquisition de moyens de nouvelle génération, comme le bonus de 10 mille euro pour une voiture électrique en substitution d'une à diesel de plus de 10 ans. Mais les nouvelles sont surtout pour les déductions:  le gouvernement envisage d'appliquer la déduction de 80% Tva aussi sur l'essence, comme pour le gasoil.   En bref, l'intention du ministre Royal est d'éliminer tous les véhicules diesel en France, mais il est pas une opération simple. D'abord, parce qu'ils sont nombreux à critiquer le choix de pénaliser l’utilisation du diesel en avantageant l'essence du point de vue fiscal ; en second lieu, parce qu'ils sont en majorité les moyens en circulation au gasoil, spécialement dans le transport voitures; un donnée confirmée en 2016, avec le 86% des moyens vendus avec moteurs diesel.   Lois
Transport routier, l'occupation est en croissance en France 10/01/2017 image news Le transport routier en France confirme d'être un secteur fondamental pour l'économie nationale, non seulement  du point de vue productif mais aussi sous l'aspect occupationnel. Le dit le rapport annuel d'OPTL - l'Observatoire Prospectif des métiers et des qualification dans les transports et la logistique - qu'il souligne le trend positif de l'occupation dans le secteur, avec une croissance de 2 heures% en 2015: un donné qui démontre la capacité de ce secteur à absorber un nombre considérable de personnes à la recherche d'un emploi.   Les numéros officielles au 31 décembre 2015 parlent de 669.000 subordonnés, moitié de qui (338.112) employé dans le transport marchandises, avec plus 12.800 unités que l’année précédente.  Intéressez par la croissance toutes les catégories du transport, en particulier celle passagers, (+3,1%) et ambulances (+2,9%); en léger baisse le secteur leasing (-0,7%) et déménagements (-0,8%).   L'augmentation des postes de travail concerne en partie aussi le transport voitures, un type d'activité qu'il rentre dans la catégorie du transport marchandises. La France confirme son importance dans les transports, et il ne pourrait être autrement si nous considérons son centralité dans la logistique européenne.   Si le 2015 a été un an positif,  ce à peine conclu le sera encore plus, selon les estimes du rapport OPTL: le 2016, en effet, il devrait avoir enregistré une croissance encore plus élevée en termes occupationnels (2,8%), malgré la plus grande difficulté de trouver un emploi dans le transport de personnes. Lois
Tav italie-France: avantages ou désavantages pour le transport routier? 20/12/2016 image news La France et l'Italie seront plus proches dans les prochains ans:  le très discuté iter pour la construction de la ligne ferroviaire à la haute vitesse Turin-Lyon il est à la fin arrivé. Le Parlement italien et l'Assemblée Nationale Française sont en train de ratifier le traité qui donnera le feu vert définitif à la construction de cette grande infrastructure. Un opère que pour nombreux il gravera de manière négative pour le secteur du transport routier, mais que pour autres il portera aux bénéfices.   La ratification de l'accord entre les deux Pays, signé en février 2015, il portera à la construction d'une ligne ferroviaire de haute technologie de 162 km, capable de augmenter les échanges commerciaux en toute l'Europe occidentale et Nord Afrique. Une opère considérée stratégique pour l'Union Européenne, que a contribué à sa réalisation avec un financement de 3,3 milliards de euros. Les travaux devraient partir dans les premiers mois de 2018 et terminer à la fin du 2029.   Les partisans de ce projet considèrent cette ligne essentielle, considéré le rapport commercial italo-français: en 2015 ils ont plus de 40 millions de tonnes de marchandises passé entre les deux Pays. Pour celui-ci est impensable qu'ils peuvent encore compter sur la ligne de passe ancien, caractérisé par longues traites tortueuses et penchées. Seulement le 10% des marchandises entre l'Italie et la France, en fait, voyageant en train, parce que les 90% restants voyagent sur route, avec plus de 2,6 millions de camions qui traversent les Alpes, dirigés vers la France et autres destinations européennes, mais aussi en Afrique du Nord.   Cependant, la construction du Turin-Lyon ne trouve pas tous d'accord. Il y a qui la considère une infrastructure fondamentale apte à porter avantages en termes économiques et occupationnels, avec plus 10 mille emplois prévus pour sa réalisation, et aussi ambiants, avec moins véhicules lourds en circulation et la réduction de 3 millions de tonnes de CO2 par an ; mais il y a aussi une partie consistante d'opinion publique qui la considère extrêmement dangereux en raison de son impact environnemental sur le territoire, mais aussi un gaspillage de fonds publics.   Un doute que les mêmes transporteurs se posent, divisés sur l'utilité de cette traite ferroviaire à grande vitesse: certains l’évaluent négativement pour le fait qui réduirait considérablement le volume d'affaires du trafic routier de marchandises; autres la jugent positivement pour la contribution qu'il pourrait apporter au développement du transport intermodal. Lois
Transport routier illégal, la France lève la voix 06/12/2016 image news Un des problématique les plus imminents que l'Union Européenne est appelée à résoudre en temps resserrés il est sûrement celle de l'illégalité dans le transport routier. Il s'agit d'un sujet évidemment très difficile capable de créer une scission au sein de l'Union, pour qui ne réussit pas encore à trouver une solution partagée pour tous les État membres. Ce à qui nous assistons, en effet, est une sorte d'opposition nette entre les Pays occidentaux européens, à défense des propres transporteurs contre la concurrence déloyale, et ceux de l'Est, en faveur d'une plus grande libéralisation du secteur.   L'occasion pour revenir à affronter le sujet a été le 1° décembre dernier au cours de la réunion des ministres des Transports Ue. A sortir le problème il y a pensé le ministre français Alain Vidalies, qu'il a fourni une preuve concrète des irrégularités dénoncées, montrant aux collègues présents un chrono-tachygraphe digital altéré et confirmant d'avoir personnellement constaté ces anomalies pendant quelques contrôles routiers.   Ce du dumping social est vraiment un problème important. Pour avoir une idée plus précise, il suffit d'observer les données fournies par le Comité National Routier, l'Observatoire français sur le trafic du transport routier de marchandises: si par exemple en Belgique la paye moyenne horaire d'un camionneur est de 33,38 €, en France de 29,81 €  et en Italie de 28,14 €, en Europe de l’est le coût ne parvient même pas à 10 €, comme dans le cas de la Bulgarie (8,01 €) et en Roumanie (9.01 €).   La France, avec l'Allemagne, est en première ligne contre ce que le ministre Vidalies définit un crime organisé; pour cette ils ont dû subir une procédure d'infraction par de la Commission Ue pour avoir imposé le salaire minimum aux camionneurs étrangers. Une décision contestée par les pays de l'Est, qui appellent à l'abolition des réglementations restrictives au nom des principes de la liberté du marché commun.   Cependant, nous devons reconnaître que cette situation, qu'il tourmente aussi depuis des années les entreprises de transport voitures, il est en train de causer des disparités sociales fortes pour une partie des camionneurs européens. C’est pourquoi il est fondamental de trouver une solution qui met tous d'accord, pour le bien des mêmes principes de libre circulation des marchandises au sein de l'Union. Lois
Transport logistique en France, l’ Assemblée Nationale supprime définitivement l’Ecotaxe 24/11/2016 image news Les transporteurs français sont revenus à lever la voix contre le Gouvernement dans les jours derniers pour le question Ecotaxe, , et ils le font après que le Conseil d'État a souligné que la mesure n'a pas été en réalité encore abrogée. La taxe environnementale, appliquée à tous les moyens de produits de transport de plus de 3,5 tonnes, a toujours représenté un problème irrésolu dans les derniers deux ans pour qui attendaient développements depuis temps.   L’application de la taxe avait toujours été renvoyée dans les derniers ans fins à être suspendue à temps indéterminé dans l'octobre 2014 pour vouloir du Ministre du milieu Ségolène Royal.   Cela a provoqué des protestations des associations professionnelles contre l'inaction du gouvernement français, en particulier par de OTRE (l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens ) et FNTR (la Fédération National Transports Routiers), qui a accusaient l'Exécutif de ne pas respecter leurs engagements et pour cela se sont déclarés prêts à livrer bataille dans les prochains mois.   Mais dans les jours derniers quelque chose a finalement changé. Un amendement socialiste à la Loi de Finances 2017, voté par l'assemblée Nationale dans la nuit entre le 17 et le 18 novembre, il a de fait sanctionné le déplacement définitif de l'impôt.   L’Ecotaxe, approuvée par le gouvernement Sarkozy en 2009, avait un double objectif de réduire l'impact environnemental du transport routier de marchandises, y compris bien sûr transport de voiture, et obtenir les ressources nécessaires à la création de nouvelles infrastructures routières, et le maintien de celles existantes.  Lois